wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Il y a 6000 ans, les Sumériens de Mésopotamie utilisaient déjà des cylindres (sceaux roulés) en pierre de deux à huit cm de long et de deux cm d'épaisseur pour inscrire des inscriptions sur des récipients à vin. L'inscription ou les images qu'ils contenaient pouvaient être déroulées sur de l'argile tendre. Il s'agissait avant tout d'informations sur l'origine du vin contenu. Chez les Grecs et les Romains, de petits panneaux portant des informations étaient accrochés aux amphores ou des informations étaient directement gravées sur les amphores. De telles étiquettes étaient encore utilisées au Moyen Âge pour les récipients à vin. En les "accrochant", des intentions frauduleuses étaient facilement possibles. Des informations importantes sur le vin, comme le millésime ou la marque du producteur, étaient également inscrites sur le bouchon au moyen de la brûlure du liège.

Qu'en disent nos membres ?

Roman Horvath MW

wein.plus est un guide pratique et efficace qui permet de se faire rapidement une idée du monde coloré des vins, des viticulteurs et des cépages. Le lexique du vin, le plus complet de ce type au monde, contient environ 26 000 mots-clés sur les cépages, les domaines viticoles, les régions viticoles et bien plus encore.

Roman Horvath MW
Domäne Wachau (Wachau)

Le plus grand lexique au monde sur le vin.

26,410 Mots-clés · 47,049 Synonymes · 5,323 Traductions · 31,744 Prononciations · 205,980 Références croisées
Produit avec par notre auteur Norbert F. J. Tischelmayer. A propos du Lexique

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS

PARTENAIRES PREMIUM