wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

New York

Sur la côte nord-est des États-Unis et dans le Canada voisin (province de l'Ontario), des immigrants ont essayé de cultiver la vigne dès le début du 17e siècle. Mais les vignes indigènes ne produisaient pas de vins comestibles en raison de l'odeur envahissante de la fraise ou du foxton, et les variétés européennes ont été détruites par le phylloxéra, dont la cause n'était pas claire à l'époque. Environ 200 ans plus tard, un hybride est né d'un croisement probablement naturel entre un Vitis labrusca indigène et un Vitis vinifera européen. Celui-ci a ensuite servi de base à de nombreuses sélections, notamment la fameuse Concord. Dans la région des lacs Finger Lakes, on plantait surtout ce cépage sur de grandes surfaces pour produire des vins doux et des vins mousseux, dans lesquels le Foxton n'était pas aussi mis en valeur.

Qu'en disent nos membres ?

Dominik Trick

Le lexique wein.plus est un ouvrage de référence complet et très bien documenté. Disponible partout et à tout moment, il est devenu un élément indispensable pour l'enseignement, utilisé aussi bien par les étudiants que par moi-même. Je le recommande vivement!

Dominik Trick
Technischer Lehrer, staatl. geprüfter Sommelier, Hotelfachschule Heidelberg

Le plus grand lexique au monde sur le vin.

26,442 Mots-clés · 47,022 Synonymes · 5,321 Traductions · 31,775 Prononciations · 209,876 Références croisées
Produit avec par notre auteur Norbert F. J. Tischelmayer. A propos du Lexique

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS

PARTENAIRES PREMIUM